Etape 4 : Muri – Boghara




Informations techniques sur l’étape :

Durée de marche : 7 h 15 min
Dénivelé positif cumulé : 1039 m
Dénivelé négatif cumulé : 795 m

Carte de l’étape

Courbe de dénivelé

Courbe de dénivelé de l'étape 4 du trek du tour du Dhaulagiri : Muri - Boghara

Courbe de dénivelé de l'étape 4 du trek du tour du Dhaulagiri : Muri - Boghara

Description de l’étape :

Levés à 5h du matin avec le soleil comme les népalais, on entame la journée de marche une heure après pour éviter les grosses chaleurs. La matinée commence par une descente acrobatique à travers des rizières. En effet pour descendre les différents étages des rizières, les marches improvisées ne sont pas très larges et avec plus de 20 kilos sur le dos, on les aborde avec précaution (ce n’est pas le moment de se tordre une cheville). Arrivés en bas, on traverse une rivière et on remarque un emplacement parfait pour poser une tente. Il semble que le lieu a été occupé dernièrement car il y a encore les restes d’un feu. On apprendra plus tard que ce sont les deux israéliens qui se sont arrêtés là. On enchaîne alors par une montée très abruptes dans un chemin constitué de terre meuble. Ce chemin doit être un calvaire en cas de pluie.

On redescend en direction de la rivière où l’on croise régulièrement des petits villages (enfin parfois le village est composé d’ une seule maison inhabitée!). Ces villages ne doivent pas voir souvent la lumière du jour tant ils se trouvent dans une zone encaissée entre les montagnes. Il est d’ailleurs impossible de relever la moindre mesure de position avec le GPS. La forêt se densifie et l’humidité augmente de manière très importante. On petit déjeune quand on trouve un endroit où poser nos « fesses ». La rivière est magnifique à cet endroit avec des cailloux taillés par les flots. On continue à monter doucement dans la forêt et on arrive dans un village qui sur la carte est censé être à 2000 m alors qu’on en est loin.

On entre de nouveau dans la forêt pour ne plus la quitter jusqu’à Boghara. Au cours du chemin, nous sommes confrontés à de nombreuses bifurcations, choisissez toujours le chemin qui vous permet de longer la rivière le plus longtemps possible. On voit enfin une maison entourée de rizières et il y a encore une dernière bifurcation. Il faut prendre le chemin qui part sur la gauche car celui qui part sur la droite vous emmènera en bas du village où il y a une maison isolée.

C’est notre dernière nuit chez l’habitant. Nous avons dormi à l’entrée du village dans une maison tenue par des personnes âgées. Nous avons payé 200 Roupies la nuit pour tous les deux pour avoir un lit en bois (les autres fois il y avait toujours des couvertures). Ce n’est pas grave nous pouvons ainsi utiliser pour la première fois nos matelas gonflables et nos duvets. Quel confort :).
Il est possible de prendre une bonne douche en descendant du village en direction de l’école. Mais ne rêvez pas c’est toujours à la fontaine. Il y a en effet deux grosses fontaines. Profitez en, c’est la dernière fois que vous verrez une fontaine pour vous doucher.

En ce qui concerne nos repas, nous ne mangerons plus que nos provisions de lyophilisés jusqu’à la fin du trek. Bien qu’en fait, il soit tout à fait possible de manger dans les refuges jusqu’au camp de base des Italiens. Par manque d’informations, nous avons surestimé nos rations et nous sommes contraints de les manger pour alléger notre sac.

Photos de l’étape :

Données GPS

28.516790783.34499591777
28.528493983.35253751481
28.527227383.35494031530
28.52466583.35694271583
28.522923483.35855181599
28.522368283.35871691548
28.521436283.36113221433
28.522105583.36333851423
28.526869583.36491011445
28.534349183.36607221462
28.554355383.38111271988

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This